• De nul part...

     


      

    De nul part et de partout.



    L'endroit qui m'a vu naître est loin dans ma mémoire. Les lieux où j'ai grandi sont divers et multiples. Aucune de mes attaches n'a vraiment résisté aux vents qui me poussaient souvent de tous côtés. Par amour de l'écrit, je me suis cultivée histoire de ne pas mourir idiote. Autodidacte par nature, ouverte à tout: j'écoute, observe et tends la main et une écoute à mon prochain.

    Les grands mots ne sont pas dans mon vocabulaire: chacun peut me comprendre sans prendre un dictionnaire et peut se retrouver dans ce que j'exprime ici. J'aime écrire! J'aime me promener dans mon imaginaire pour tout ce qu'il m'apporte! Par lui, je traduis les souffrances de la vie. Par lui, je m'évade très loin dans mes pensées, Habituée à la solitude de l'esprit, je m'en suis fais une alliée et une complice. J'apprécie le silence qui me permet de réfléchir, de me recueillir en moi-même. Avec la poésie, je me sens comme en apesanteur. Poétesse, je le suis; mais non prisonnière. La poésie m'apporte l'évasion dont mon âme à besoin. Je suis petite poussière sur les ailes du vent. Il est libre de souffler ou il veut et quand ça lui chante... Il est connût que nul ne peut emprisonner pas le vent! Une suis, en quelque sorte, une infime partie du vent!

    Ce que j'écris me représente telle que je suis et je vis comme je vis: sans aucun apparat; sans trop de «tralala»... Certains seront surprit de voir ma poésie habillée de mots simples, bafouer les interdits? Mais à quoi sert, alors, d'être dame si belle si l'on ne plaît qu'à ceux qui se disent "cultivés"? Chacun en ce bas monde a le droit de rêver et, par la poésie, se sentir transporté! Ma démarche sera donc sincère, sans prétention. Je n'ai pas l'intention de donner des leçon de vie: Je n'ai pas de préjugés et suis sans présomption: chacun pense ce qu'il veut, chacun fait comme il veut,n'ayant de compte à rendre qu'à sa propre personne: à sa propre conscience... s'il en a une? L'effet "boomerang" existe pour tout le monde: c'est une leçon que la vie n'oublie pas de nous apprendre!... On me dit poétesse: je le suis sans avoir cherché à l'être. Écrire est un besoin, une détente et un plaisir. J'essaie de concilier l'utile et l'agréable, permettant à des mots qui s'accumulent en moi, de trouver, sous ma plume, le sens que je leurs dois.

    J'aimerais tant pouvoir consoler quelques pleurs et, à travers mes mots, apaiser les douleurs: montrer que je comprends les misères de ce monde; mais que je ne peux rien faire car je ne suis que poussière...

    J’aimerais faire oublier les peurs que je devine en ceux qui n'ont plus le désir de croire encore en eux. Serait-ce là ma mission?...On dit que la musique adoucit les mœurs. Je dis que "La poésie est la musique des cœurs". Je m'adresse aux errants, aux hommes de tous âges. A ces adolescents, à ceux qui font naufrage. J'ai mal quand on enlève un enfant à sa mère! J'ai mal quand on méprise les vieux, les indigents! Je souffre pour ces femmes dont l'homme ou bien le fils est gardé prisonnier! Sauvagement tués!

    Pour ces femmes enlevées, au profits d'intérêts et gardées en otage comme monnaie d'échange au nom de je ne sais quel pouvoir plus qu'abusif. Au nom d'un avenir bien plus que compromit. Nous sommes en république; mais rien a changé et tout est comme avant. Les leçons de la vie apprises au temps de la révolution n'ont pas servit à grand chose. Les humains recommencent les même erreurs pour l'attrait du pouvoir, l'appât du gain et ça ne changera jamais parce que l'homme est cupide...

    Je pense à ceux qui s'aiment sans en avoir le droit. Je crie au nom de ceux qui ont faim. Qui ont froid. Ces gens n'ont plus la force de porter loin leur voix et se laissent mourir parce qu'on ne les entend pas. Je parle fort pour ceux qui sont indifférents et qui se fichent de tout ce qui n'est pas leur nombril! Tous ces gouvernements à la tête d'un pays ont la faute sur eux! Tous ces propriétaires de bien très matériels dont ils sont amoureux! Dont ils sont pas peu fiers, sont les premiers fautifs! Ils aiment la richesse! Des autres ils n'en ont rien à faire! Ce confort illusoire dont ils sont prisonniers les empêche de voir plus loin que le bout de leur nez! Ces gens très fortunés oublient tout simplement qu'ils n'emporteront rien. Qu'ils devraient partager plutôt que tout garder; mais ils se fichent bien de ce qui n'est pas eux! Je sais que je dérange à dénoncer leur jeux; mais je n'en ai rien à faire! Ceux qui n'ont pas envie de lire ce que j'écris, n'ont qu'à fermer les yeux! Passer leur chemin! Ceux qui n'ont pas envie de m'entendre «crier», n'ont qu'à se boucher les oreilles! Je suis ce que je suis et ne veux rien changer! Je me plais à dénoncer la cruauté des hommes! Il faudrait que je me taise; mais tant que je vivrai, ma voix, par l'intermédiaire de mes écrits, continuera à crier haut et fort toutes les injustices! Je continuerais à dénoncer la cruauté de ce monde impitoyable qui n'est fait que pour les nantis! Je suis celle que l'on voudrait museler au profit des "gavés"! Je n'aime pas les nantis, les avares, les profiteurs! Je suis féministe en ce sens que je réclame l'égalité des sexes. Je suis idéaliste et fière de ce que je suis! Ça ne m'apporte rien, et dans mon escarcelle, il n'y a que mes idées, mais au moins je suis en paix avec moi-même: j'ai ma conscience pour moi. C'est déjà pas si mal! Je veux croire qu'en ce monde ou règne la perdition, tout n'est pas qu'intérêts truffés d'indifférence! Tout n'est pas que le fric, le sexe et la violence, et pourtant?... Je me pose la question. A vous d'y répondre: moi, je crois connaître déjà la réponse et ça me désole.

    N. GHIS.

    De nul part...

    « Ma philosophie de vie...Le cagibi-4- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 17:43

    Bonsoir Ghislaine

    trés beau texte  j'aime beaucoup

    tu sais trés bien choisir tes textes

    ta visite ma fait plaisir

    Bonne fin de journée

    amitié bisous

    Nanou

    2
    Jeudi 4 Août 2016 à 14:33

    Bonne semaine bon 14 Juillet

    ღ ♪ Bonjour bon jeudi ღ ♪
    ღ ♪ Un coucou de ma part
    ღ ♪ Avec un joli sourire et ma bonne humeur
    ღ ♪ Pour te souhaiter une splendide journée
    ღ ♪ Amitié gros bisous de ton amie kikinette ღ ♪ 

    Bonne semaine bon 14 Juillet

    3
    Mardi 30 Août 2016 à 23:43

    Coucou Ghislaine 

    Ton blog est superbe mais je pense te l'avoir déjà dit , tu écris très bien et on est de suite capté par ton récit , il me semble aussi t'avoir dit ou tu pourrais t'adresser si tu désires être  publier ...je pense que tu le  mérites car tu es une passionnée .. 

    Il faut toujours croire en ses rêves et ne pas perdre confiance ...parfois la bonne étoile   nous attend  au détour d'un chemin 

    C'est ce qui m'est arrivé ! 

    Je t'embrasse 

    Nicole

      • Mercredi 31 Août 2016 à 09:53

        Oui, tu m'as dis tout ça et je suis heureuse de t'avoir parmi mes lectrices et je te remercie pour ton gentil com encourageant! Mais, tu sais, à l'âge que j'ai, J'ai mi au placard mes illusions: j'écrie, comme tu le dis, par passion et sans grand espoir d'être un jour publiée?...

        J'aime passionner mes lecteurs et si je n'arrive pas à me faire éditer, et bien, au moins, je serai lu quand même. L'argent, je m'en fiche! Ce qui m'intéresse: c'est d'être reconnu comme comme auteur et si je n'y arrive pas, c'est finit: je ne me rendrais plus malade parce que des ignares auront réussi en se servant "de nègres" (Ouh! Que je n'aime pas ce mot!), ou de connaissances pour réussir.  Il y a de bons écrivains et je ne les met pas dans le même panier que ceux que je décrie ci-dessus! je me sens injustement ignorée par le monde littéraire. Et si je suis destinée à rester dans l'ombre, et bien, je n'en ferais pas une maladie. Plus jeune: oui! j'ai été très déçu et malheureuse à chaque refus; mais c'est finit tout cela. Aujourd'hui j'écrie pour ma propre satisfaction et pour les lecteur de mes blogs avec le secret espoir qu'un jour, comme rien ne disparaît sur le net, que l'on découvrira mes écrits. Ma fille se chargera de continuer mon oeuvre sur le net... Tout ce que je fait est consigné dans des manuscrits chez moi et à la Fnac pour les romans/poèmes/contes/nouvelles, et la SACEM pour les textes de chansons. Rien n'est écrit au hasard. 

        Je te souhaite une très bonne journée bien moins chaude que les autres jours! Amicalement, Ghislaine.

    4
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 15:10

    Coucou ma belle Ghis. J'espère que tu vas bien et que tu as enfin terminé ton roman. Ce sont toujours d'heureux moments pour moi lorsque je passe sur tes blogs. Comme ce texte est poignant, et comme les paroles sont belles et pleines de sensibilité!!! Bravo. Je ne me lasse pas de venir farfouiller dans tes pages dès que le temps me le permet yes Je te souhaite un très bel après-midi. Gros bisous de Kannelia.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :